Publié par Laisser un commentaire

Les bienfaits de l’animal de compagnie sur le moral des personnes handicapées

chien

Les animaux de compagnie ont toujours eu une place dans le cœur des ménages français. On estime qu’aujourd’hui un foyer sur deux possède un animal, qu’il s’agisse d’un chien, chat, poisson ou encore rongeur.

Souvent considéré comme un membre à part entière de la famille, l’animal de compagnie peut également devenir une aide précieuse pour les personnes en situation de handicap. On a tous à l’esprit l’image du vaillant chien d’aveugle, mais les compagnons de tous types ont bien d’autres compétences à offrir pour améliorer la qualité de vie de leurs maîtres.

Constituer un « capital bien-être »

Bien souvent, le handicap entraine l’isolement. C’est un cercle vicieux qu’il est bien difficile de rompre tant les préjugés ont la vie dure. Dans une telle situation, la présente d’un animal de compagnie offre une véritable bouffée d’air frais au quotidien. La présence bienveillante d’un chien, par exemple, est un soutien moral précieux qui va apporter une motivation, un appui dans les tâches du quotidien. L’aide peut être physique avec la fameuse promenade dont les bienfaits ne sont plus à prouver, ou psychologique grâce à la complicité de cet être qui s’attache sans juger.

L’importance de la médiation animale

On désigne par médiation le fait de passer par un animal pour atteindre un objectif de vie. Qu’il s’agisse de réduire le stress, de valoriser l’effort ou encore de guider une personne vers la responsabilisation, la vie en compagnie d’un animal est riche en enseignements et bénéfices. Les chiens sont souvent les médiateurs préférés des enfants et adultes. Leur dynamisme favorise en effet l’activité physique et le jeu. Les chats sont quant à eux très appréciés par les personnes âgées, on leur prête des vertus anti-stress.

Le choix d’un compagnon adapté

Pour choisir l’animal le plus approprié au handicap de son maître, mieux vaut dans un premier temps demander conseil au médecin traitant. Celui-ci sera à même de trouver le meilleur compagnon pour une cohabitation sereine et enrichissantes. Les centres de formation animaliers sont également aptes à vous orienter dans ce choix.

Le chien est souvent un choix privilégié, apprécié pour sa polyvalence et son sens du contact. Il est connu et reconnu pour ses performances en tant que guide d’aveugle, et sait se rendre utile dans une multitude de situations.

Le chant est considéré à tort comme plus distant, mais possède de réelles capacités apaisantes. C’est un compagnon idéal pour les personnes anxieuses ou souffrant de troubles cardiaques.

Les rongeurs (hamster, cochon d’inde, lapin…) et les poissons demandent peu d’attention et conviennent aussi bien aux enfants qu’aux personnes âgées. Ils constituent de bonnes alternatives pour les personnes dont l’état ne permet pas la prise en charge d’un chien, par exemple.

Une attention réciproque

Enfin, n’oubliez pas que cette relation doit être bénéfique pour le maitre comme pour son compagnon. L’adoption d’un animal reste une responsabilité importante qui apporte son lot d’imprévus. C’est aussi par cette prise de conscience que l’animal permet à son maître de s’épanouir. C’est en prenant soin d’autrui qu’on grandi soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *